Dictée Rotary

La dictée nationale du Rotary

 
 
 
Samedi 10 Mars 2018 .
 
 
 
 
 
 
 

le rotary et la santé

Le Rotary lutte pour la santé et en faveur des plus démunis

 

 

Pourquoi le Rotary est-il devenu en 100 ans à l’échelle mondiale, une force de propositions, d’actions et de progrès unique en son genre ?

 
 
Le Rotary se distingue en France par le financement d’un très important programme de soutien à la recherche sur le cerveau. Il se distingue également en participant de façon conséquente au programme d’éradication de la poliomyélite dans le monde mené au niveau mondial.
 
C’est sans compter les centaines de milliers d’euros consacrés chaque année par les 1 050 clubs français, sur le territoire national comme à l’international, pour aider les plus démunis, les personnes âgées ou isolées mais également les jeunes.
  
Fidèle à son origine et à son créateur, le mouvement international Rotarien est aujourd’hui constitué d’un socle d’hommes et de femmes de tous horizons, reconnus pour leur expérience, leur compétence, leur exigence de l’éthique professionnelle.
  
Leur ambition commune est de venir en aide à des personnes fragilisées ou démunies, d’accompagner des jeunes défavorisés à s’épanouir dans le monde actuel, et de développer l’entente internationale et la recherche de la paix.
 
Cette volonté forte se traduit très concrètement par la mise en œuvre et le financement de programmes dans les domaines :

de la santé : éradication de la polio dans le monde, aide à la recherche sur le cerveau,
humanitaires : fourniture d'eau potable et d'assainissement, lutte contre la faim, 
de la formation des jeunes générations : alphabétisation, échanges de lycéens d'un an entre pays, bourses d’études, aide aux jeunes professionnels.

Les Rotariens se réunissent pour débattre, décider ensemble et passer à l'action pour "Servir d'abord", car telle est leur devise.


Le Rotary International est présent sur les cinq continents, dans plus de 200 pays et régions géographiques et regroupe 1,2 million de décideurs actifs ou retraités dont 34 000 en France répartis dans les 1 050 clubs de l’hexagone.

 

 
Dernière modification : 11/02/2015